, ,, .
 
      . . . .            

 | 
 

 pedagogie de competence et l eleve

         
boheme1974





: 126
: 42
Localisation : essaouira
Emploi : enseignante college
: 06/10/2007

: pedagogie de competence et l eleve    14 2007 - 6:50

Une pdagogie centre sur laction
Une comptence constitue une capacit virtuelle mettre en oeuvre des
savoirs et des savoir-faire, devenus connaissances actives et transfrables.
Elle nest pas une addition ou une restitution de savoirs et savoir-faire isols,
mais elle mobilise les connaissances
7 de llve dans la ralisation dune tche
complexe nouvelle ou analogue celles dj rencontres.
Ainsi, une pdagogie des comptences se fonde-t-elle sur le potentiel daction
que peut dvelopper un lve face une situation problmatique plutt que sur
un relev de ses acquis. Dvelopper une pdagogie des comptences
consistera apprendre llve transfrer, intgrer ses connaissances
dans des contextes divers.
Il sagit donc dacqurir des outils pour accomplir des tches et non plus
seulement dacqurir un comportement dtermin. En mathmatiques, les
rgles de suppression des parenthses, par exemple, nont de vritable sens
que si elles sont mises au service, avec dautres rgles, de la rsolution dun
problme. La comptence est donc par dfinition complexe et intgre.
8
Il convient ds lors, non pas de supprimer les apprentissages susceptibles
dinstaller les savoirs et les savoir-faire, mais de lutter contre laccumulation de
connaissances inertes, cloisonnes
9, vues pour elle-mme et non dans
loptique de la rsolution dun problme.
Ainsi, Romainville rapporte
10 : A longueur de journe, les enseignants
spoumonent enseigner un grand nombre de matires. Les lves semblent
les matriser un temps, du moins dans le cadre de lexamen. Mais tout se passe
comme sils sempressaient, ds la fin de cet examen, de les oublier ou, du
moins, de ne plus les mobiliser dans la vie quotidienne. Les lves semblent
donc avoir stock le contenu dun cours dans un tiroir de leur cerveau portant
comme tiquette le nom de ce cours, voire le nom du (professeur). Bien quils
soient capables douvrir ce tiroir lors de lvaluation, ils sempressent de le
refermer jamais sitt cette valuation termine. Quand ils sont confronts
dans la vie quotidienne, une situation quils pourraient mieux matriser grce
ces connaissances, ils font au contraire appel, plus spontanment, leurs
conceptions personnelles de dpart, qui semblent navoir jamais t remises en
question par les savoirs savants enseigns lcole. Leurs connaissances
spontanes semblent comme impermables aux apprentissages scolaires. Les
didactiques des sciences ont bien mis en vidence ce phnomne de savoirs
morts (Giordan et De Vecchi, 1987, par exemple). Dans un contexte de crise
conomique qui nen finit pas, la socit ne saccommode plus de ce rsultat et
souhaite que lcole dote les lves de savoirs vivants susceptibles dtre
mobiliss pour la rsolution de problmes du monde qui les entoure.
7 Cest--dire les acquis de savoirs et de savoir-faire.
8 Compte rendu des sminaires relatifs la construction des savoirs et lapproche pdagogique par les
comptences
, Communaut franaise, Formation en cours de carrire des chefs dtablissement.
9 On parle de connaissances dclaratives (je sais que), procdurales (je sais comment..), conditionnelles (je
sais quand et pourquoi ). Les connaissances restent inertes si llve ne parvient pas les rutiliser sous la
forme conditionnelle.
10 M. Romainville, Sous les rformes les dfis, in Revue Wallonie, juillet 1998, page 48.
Fondements dune didactique des comptences
4
Roegiers11 ajoute : Un foss se creuse imperceptiblement entre lcole, qui
contribue souvent distiller des savoirs ponctuels, et les situations auxquelles
elle est sense prparer les lves. Les lves habitus, ds leur plus jeune
ge, aborder des savoirs de faon spare, continuent souvent raisonner
plus tard de faon cloisonne, mme dans des situations simples. Des
recherches internationales comme celles de Carraher, Carraher & Schliemann
(1985), Sotto (1992) ou encore Sotomayor (1995) ont par exemple montr
combien il existait travers le monde ce que lon appelle des analphabtes
fonctionnels , cest--dire des personnes qui ont acquis des connaissances
lcole primaire, mais qui sont incapables dutiliser ces connaissances dans la
vie de tous les jours :
􀀗 ils peuvent dchiffrer un texte, mais sont incapables den saisir le
sens et, partant, dagir en consquence ;
􀀗 ils peuvent effectuer une addition, mais quand un problme de la vie
de tous les jours leur est pos, ils ne savent pas sil faut faire une
addition ou une soustraction ;
􀀗 ils connaissent les formules mathmatiques par coeur, mais ils sont
incapables de les utiliser de faon pertinente dans une situation
donne, etc.
Une pdagogie par comptences permettra llve dintgrer les
connaissances dans des situations concrtes o elles apparatront comme
dindispensables outils quils structureront progressivement avec leurs
connaissances personnelles de dpart.
Une des missions les plus importantes de lcole consistera donc donner
llve la fois les outils intellectuels, mais aussi socio-affectifs
12 pour soutenir
leur action de rsolution de problme.
Le rfrentiel des Socles de comptences prcise
13 ce propos que l'lve
devra mobiliser ses comptences dans des situations de plus en plus varies et
de plus en plus complexes
.
Enseigner consistera ds lors placer l'lve dans des situations lui permettant
de mettre en oeuvre des ensembles organiss de savoirs, de savoir-faire et
d'attitudes assurant la matrise progressive des comptences fixes par les

rfrentiels.
    
 
pedagogie de competence et l eleve
          
1 1
 
-
»  PPT+doc prof+doc eleve

:
 ::   ::  ߡ  :: -